AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 

Partagez | 
 

 La passe - arrivée a Keikoku.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
azphal
Petit scarabée
Petit scarabée
avatar



Classe : Guerrier
Messages : 121
Date d'inscription : 11/07/2008
Age : 24
Localisation : cherche domicile/me contacter

MessageSujet: La passe - arrivée a Keikoku.   Mer 3 Fév - 19:45


Azphal marchait depuis des jours au travers des montagnes, et était enfin arrivé aux monts de l'Est. La progressive disparition de la végétation et la raréfaction du gibier ne trompaient pas : les Terres Dangereuses étaient en vues.
encore un peu et j'y suis! Haut les coeurs mon grand, Valdis ne doit plus être très loin. Un bon lit, une auberge... Le jeune voyageur, ravigoté par ces pensées pleines d'espoir, pressait le pas. Volant parmi les roches, bondissant par dessus crevasses et fossés, le paysage défilait à une vitesse folle.
Perdant la notion du temps dans cette ivresse de vitesse, l'acrobate ne vit pas la nuit tomber, et se surprit donc rapidement à devoir ralentir pour chercher un abris où passer la nuit.
Et avec ça je n'ai plus de torche, maugréa intérieurement Azphal.

[Est-ce que je trouve une grotte ou est-ce que je rencontre un pnj?]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.google.fr
Izumi
 Admin suprême
 Admin suprême
avatar



Classe : Pirate
Messages : 253
Date d'inscription : 08/12/2007

MessageSujet: Re: La passe - arrivée a Keikoku.   Jeu 4 Mar - 21:40


MJ

[HJ: Pas de crochets intempestifs azphal!
Bah oui t'es pas dans une quête donc un MJ ne te répondra pas toujours. En outre si on (nous MJ) devait répondre à tous les posts on serait mal! Il ne faut pas oublier les double post que tu es autorisé à faire pour avancer Wink !
Et puis les MJs ne sont pas débiles; ils savent ce qu'ils doivent répondre Rolling Eyes. D'ailleurs ton alternative n'est pas la seule possible tu n'as qu'à regarder ce qui suit!]


Que Valdis semblait loin!
Plus il avançait, plus les lumières de la capitale se fondaient dans l'obscurité grandissante. Par ailleurs le temps se faisait très capricieux bien qu'azphal ne sut dire si c'était le ciel qui grondait ou son ventre. Et par dessus tout: il n'y avait nulle part où s'abriter! Pas de cabane, pas de grotte, pas de malheureuse branchouillette suffisamment touffue pour se garder de la pluie! Oui, c'était bien sa journée! Et dans ces cas là, bah on avance sans trop savoir où et pour combien de temps avec une de ces démarches somnolentes dignes d'un zombie hollywoodien. Après tout, on arrive toujours quelque part ainsi? La marche prit alors cette allure monotone jusqu'à que l'attention d'Azphal. soit retenue par une ombre disparate. Elle se tenait là, dans la neige, et semblait...
*Crac*
..........................................................................
.....................................................................
................................................................
...........................................................
.....................................................
................................................
...........................................
.....................................
...............................
.........................
....................

Ouch!
Azphal se réveillait avec un mal de crâne sans pareil, comme si il jouait la balle dans un match de tennis acharné entre Nadal et Djokovic (oups! erreur sur le monde! Vive Djoko Rolling Eyes !). Vous comprendrez alors la difficulté à reprendre ses esprits dans ce genre de situation... La phase forte inquiétante pour le sujet du "Qui suis je?" étant rapidement dépassée; on s'intérroge alors sur le lieu. Azphal avait quitté le froid des monts pour trouver celui des barreaux. Et bien entendu, on avait pris soin de le désarmer! Qu'avait il fait pour mériter ça? Etre secouru par une jolie fille dans la montagne, ça jamais! Mais tombé sur l'unique souricière de la montagne avec une probabilité d'une chance parmi mille, ça c'était toujours pour lui! Et puis c'était quoi ce machin dans la neige? Il fallait toujours qu'il soit interrom...

-Excusez moi...
Vous allez bien?
, dit une voix aussi angélique que celle dont elle émanait, une jeune demoiselle blonde dans sa chemise de nuit blanche, aussi fraiche qu'une paquerette un matin de rosée.

-Vous avez dormi longtemps, j'ai cru que vous ne vous réveillerez pas! Mais c'était stupide... C'est vrai, que ferait il de vous alors?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://keikoku.forumpro.fr
azphal
Petit scarabée
Petit scarabée
avatar



Classe : Guerrier
Messages : 121
Date d'inscription : 11/07/2008
Age : 24
Localisation : cherche domicile/me contacter

MessageSujet: Re: La passe - arrivée a Keikoku.   Jeu 4 Mar - 22:02


/HJ -roger! /HJ
edit : Je me disais bien qu'improviser me paraissait louche. Et une geôlière en petite tenue j'ai cru rêvé :p

(les restes de feu de camps, ça signifie l'aube?) on distinguai un campement de tente et de charriot, assemblés autour d'un feu de bois mourant. Les arbres, omniprésents, bloquaient la ligne de vue et formaient un rempart dense autour de la clairière. La neige autour du campement n'était étrangement pas fondue, ne laissant pas deviner une quelconque présence humaine.

Le jeune homme émergeai difficilement de son sommeil forcé, et, malgré son mal de crâne, il pu parfaitement ressentir le froid cinglant des barreaux d'acier qui lui cisaillaient l'épaule, affalé qu'il était dans la cellule.
La voie qui l'avait réveillé effaça d'un coup ces préoccupations(!).
"HHhm, quelle heure est-il? et qu'est ce que vous..." commença d'un ton grincheux le prisonnier, avant de s'interrompre alors que son regard se posai sur la ravissante créature qui partageait son mal. Il resta un instant silencieux, puis repris d'un ton plus engageant :
"Bonjour? ou bonsoir, peut être? hum... Vous vous appelez comment? enfin, je veux dire... On a l'air d'être dans le même bateau! Je mérite bien des... explications!" acheva-t-il sur un sourire.


Dernière édition par azphal le Dim 7 Mar - 21:13, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.google.fr
Izumi
 Admin suprême
 Admin suprême
avatar



Classe : Pirate
Messages : 253
Date d'inscription : 08/12/2007

MessageSujet: Re: La passe - arrivée a Keikoku.   Ven 5 Mar - 11:20


MJ

[HJ: Arf c'est ma faute j'ai zapé toute un partie de la description! Normalement ça ne devrait pas changer grand chose à la réaction de ton personnage, mais je te laisser tout de même éditer ton post puis je ferai de même. Désolée! Wink]

Description complémentaire: Un canari! Voilà ce qu'il était, un canari dans une cage à oiseaux!
Ce n'était pas une simple cellule, c'était une de ces prisons ambulantes où l'on met les animaux de foire lors des déplacements. Autour: rien. Des arbres, des arbres, de la neige, quelques tentes dressées, les dernières braises d'un feu de camp mais aucune forme de vie... Surement était il dans un de ces bosquets qui peuplent la montagne pas trop loin de Valdis... Après avoir prêté attention à ce qu'il y avait au dehors de la cage il se tourna vers ce qu'il y avait au dedans Rolling Eyes...

[HJ: Pour faire court ce n'est autre que ta camarade de cellule (une geôlière en chemise de nuit! >Non, on n'est pas en plein fantasme ;p)]


Son nom? C'était bien la dernière chose à laquelle aurait pensée cette pauvre Elsa! Décidément le nouveau venu ne s'avait pas à quoi s'attendre... Que sa ferme lui manquait! A cette heure ci ses parents devaient être levé pour s'occuper de leur unique vache qui doit mettre bas. Au lieu d'être à leur côté elle se retrouvait là avec un inconnu à attendre que cela passe. Dieu l'aurait il lui aussi abandonné tout comme ses ingrats de parents? Ou peut être qu'au fond il exauçait ses prières en lui envoyant quelqu'un pour la sauver? Non vraiment, elle ne savait plus ou donner de la tête ni même quoi penser. Après tout cet homme était désarmé il ne pouvait rien faire pour elle. Elle devait attendre c'est tout...

Je m'appelle Elsa mais ce ne sera surement plus mon nom demain...
Et malheureusement pour vous, vous voilà esclave. Dans quelques heures ils nous emmèneront à Valdis où nous serons vendus comme de la simple marchandise. Vous aussi vous pouvez faire une croix sur votre prénom, ils vous en donneront un nouveau...


Mais Elsa ne pouvait pas s'en arrêter là, elle avait besoin de dire tout ce qu'elle avait sur le coeur et qu'importe si c'était à un étranger.

Mes parents m'ont vendu à ces hommes... Notre unique vache attendait un petit et nous fondions beaucoup d'espoir en l'animal. Mais elle tomba rapidement malade. Mes parents avaient besoin d'argent et comme ça en pleine nuit il m'ont sorti du lit et...

C'était dur d'achever une phrase comme celle ci pour une enfant. Ces parents l'avaient abandonnés, sur qui pouvait elle compter maintenant? Elle prit le temps de se ressaisir et inspira un grand coup. Désormais elle ne se reposerai que sur elle même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://keikoku.forumpro.fr
azphal
Petit scarabée
Petit scarabée
avatar



Classe : Guerrier
Messages : 121
Date d'inscription : 11/07/2008
Age : 24
Localisation : cherche domicile/me contacter

MessageSujet: Re: La passe - arrivée a Keikoku.   Dim 7 Mar - 12:50


Le visage du jeune homme s'assombrissait à mesure que la captive déroulait sa triste histoire.
Mon Dieu, pauvre fille... Et dire que des parents eurent le coeur de... Ah, c'est décidément trop injuste! hurlait Azphal intérieurement.
Lui relevant doucement la tête par le menton, il lui murmura dans un chuchotement :
"Ça a du être très dure... Depuis combien de temps est tu la, Elsa? N'abandonnes pas encore ton prénom, nous ne sommes pas encore vendu! Et je suis la. Désarmé mais intact. Moi, Azphal, je te protègerai!"
Pfiouu! ça, c'est dit!
L'obscurité cachait heureusement le rougeoiement de ses joues.
Il reprit, encouragé par le regard émerveillé de l'enfant :
"Et après tout, il nous rapproche de Valdis! C'est la que je compte me rendre..."
Azphal se détendit, prenant confiance à mesure qu'il parlait :
"Il suffira de nous débarrasser de ces esclavagistes avant d'être en vu des avant postes! Combien sont ils au fait?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.google.fr
Izumi
 Admin suprême
 Admin suprême
avatar



Classe : Pirate
Messages : 253
Date d'inscription : 08/12/2007

MessageSujet: Re: La passe - arrivée a Keikoku.   Dim 14 Mar - 22:24


A mesure qu'il débitait son flot de paroles, Elsa se rendait compte de la naïveté de son compagnon. Etait il sourd ou quoi? Apparemment tout ce qu'elle lui disait rentrait par une oreille et sortait de l'autre... Qu'est ce qu'il ne comprenait pas dans le mot "esclave"? C'était pourtant simple! Il se prenait pour quoi? Bon bah de toute façon elle devra bien le supporter...

"Tu n'as pas l'air de comprendre, il n'y a rien à faire contre eux. On a aucune chance... Je suis arrivée quelques heures avant toi. Avec cette nuit précoce je n'ai rien pu voir...
Mais je me souviens d'un grand costaud et d'une petite crapule décharnée..."


A peine eut elle le temps de terminer sa phrase qu'une ombre grandissante couvrit les deux prisonniers. Quand on parle du loup... Oui c'était monsieur "costaud" avec ces 1m95 et une masse musculaire des plus remarquables bien que ce n'était pas l'adjectif qu'aurait donné Elsa à ce moment même.

"Tenez mademoiselle, je vous ai apporté des couvertures... Vous deviez avoir froid dans cette petite tenue! Mais ils m'ont pas laissé vous apportez à manger. Ils disent qu'on arrive bientôt de toute façon..."

L'habit ne fait pas le moine, dirait on... Avec un regard observateur on pouvait découvrir à "costaud" un visage bouffi qui n'exprime guère d'intelligence mais une gentillesse niaise. Sa voix était d'une timidité presque maladive qu'on retrouvait dans sa façon de baisser les yeux devant la demoiselle. Mais lorsqu'il jeta enfin un regard à Azphal ce dernier était noir plein de méfiance comme s'il se retrouvait devant le plus dangereux criminel de la région.

"Et toi là bas! Si tu lui fais quoi que ce soit de mal je te brise comme une allumette!

-Eh Doug! Qu'est ce que tu causes aux nouveaux là?

-Rien... Je...

-Raaah cesse de bafouiller tu m'énerves!"

C'est ainsi qu'Azphal fit la connaissance de la petite crapule. 40 cm de moins que le premier et pourtant une autorité à dresser un T-Rex! Mais aucune autorité n'enlevait cette envie irréductible de lui rentrer son arrogance là où je pense.

"Aller les zigotos, on y va... Au fait le nouveau, je te conseille de ne pas te prendre trop la tête. Les aventuriers qui jouent les princes charmants ça n'existe que dans les contes pour enfants.
", lança l'énergumène avant de une tape au cheval de cette prison ambulante. Les deux geôliers remontèrent sur leur monture avant de s'élancer derrière les deux captifs.


Ainsi la procession s'avança sur le chemin de Valdis avec à sa tête plusieurs de ces caravanes habités par de malheureux détenus. On aurait dit un véritable cortège royal. Des cavaliers veillaient au bon déroulement du voyage de part et d'autres de l'escorte et plus loin un palanquin tiré par deux chevaux de bonne race terminait la procession.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://keikoku.forumpro.fr
azphal
Petit scarabée
Petit scarabée
avatar



Classe : Guerrier
Messages : 121
Date d'inscription : 11/07/2008
Age : 24
Localisation : cherche domicile/me contacter

MessageSujet: Re: La passe - arrivée a Keikoku.   Lun 15 Mar - 17:19


Un camouflet de ce genre aurait pu suffire à éliminer toute velléité de rébellion chez un autre, moins courageux ou plus réaliste. Mais pas chez Azphal, qui brulait désormais de prouver à ce briguant combien il avait tort, et à la demoiselle que les princes charmant existaient encore, et pas seulement dans les livres.
Je peux toujours attendre que l'on soit vendu, je tomberais peut être chez un maitre laxiste et je pourrais m'échapper. Mais elle? De toute façon, s’ils m'envoient aux mines c'en est fini de moi... Trouvons autre chose!
Le captif, l'esprit en ébullition, essayait d'avoir l'air détaché tout en tentant de reprendre sa conversation la ou il l'avait laissée :
"Parle-moi un peu de la région si il te plait, Elsa... Je ne sais presque rien sur cet endroit, seulement ce que m'en ont colporté les marchands ambulants..."
Il faut d'abord sortit de cette fichu cage. Je n'ai pas vraiment la main avec les serrures, mais ça ne doit pas être si compliqué... Enfin, j'espère!
A ces mots, il entama un discret rapprochement avec la porte de la cellule ambulante.


Dernière édition par azphal le Lun 5 Avr - 9:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.google.fr
azphal
Petit scarabée
Petit scarabée
avatar



Classe : Guerrier
Messages : 121
Date d'inscription : 11/07/2008
Age : 24
Localisation : cherche domicile/me contacter

MessageSujet: Re: La passe - arrivée a Keikoku.   Sam 3 Avr - 6:24


devant le mutisme qu'avait adopté sa camarade de cellule et le désintérêt total que ses gardiens semblaient lui témoigner, Azphal commença à discrètement crocheter la serrure a l'aide du fermoir de sa ceinture.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.google.fr
Izumi
 Admin suprême
 Admin suprême
avatar



Classe : Pirate
Messages : 253
Date d'inscription : 08/12/2007

MessageSujet: Re: La passe - arrivée a Keikoku.   Dim 4 Avr - 19:47


Vraiment c'était une bien sale journée! Le désintérêt total d'Azphal pour les arts criminels a fini par le rattraper! Comme quoi être honnête ne mène pas à grand chose.
De prime à bord le crochetage semble d'une facilité enfantine mais se révèle bien vite être un démêlage de mécanismes dont il ne connaissait pas les secrets. Par ailleurs, le primitivisme de ses outils n'améliorait pas sa situation déjà précaire [Echec niveau de crochetage trop faible].Tout ça Elsa l'avait bien remarqué car bonne bouille angélique n'est pas toujours neuneu. Bref plus elle voyait son compagnon se débattre plus elle hésitait entre un désespoir à en perdre la tête et une débilité profonde. Mais là encore c'était son cher pessimisme qui prenait le dessus. En effet si on se penchait sur l'histoire de cette Elsa on y verrait pas seulement la pauvre victime qu'elle prétend être mais aussi une post-adolescente bien difficile à élever... Mais évidemment si je vous en disais plus notre jeune fille perdrait de sa crédibilité Very Happy!

Je te l'avais bien dit que ça ne servait à rien...

Même dans de telles circonstances c'était bien plaisant d'avoir raison! Préférant s'occuper de choses utiles, Elsa s'emmitoufla dans ses couvertures.

Quel froid de canard! Heureusement, que ce mastodonte ait flasher sur moi; sinon quoi je ne tiendrai pas longtemps en nuisette!

Cherchant de quoi meubler un peu le voyage elle se souvint de ce qu'avait dit son compagnon,

A c'est vrai tu voulais que je te parles de Valdis!
A vrai dire, je n'en sais pas grand chose... Je ne bouges pas souvent de ma ferme. Il y a pas mal de boulot et c'est généralement papa qui part en ville si besoin est. Tout ce que je peux te dire c'est que ce que la Valdis que tu vois là n'a pas toujours été comme ça. Même dans ma campagne profonde on ressent les méfaits des ombres. Avant Valdis n'aurait jamais toléré que de tels bandits arpentent ces terres achetant revendant les gens pour 3 sous. Mais maintenant tout nos impôts partent dans cette chasse aux monstres qui n'a pas l'air d'avoir avancée d'un pouce!


Lorsqu' Elsa reprit son souffle les chevaux s'arrêtèrent devant les immenses portes fortifiées de la capitale. On aurait dit une grande puissance se préparant la veille d'une terrible bataille. Des centaines de soldats vadrouillaient le long de ces murs qui semblaient pourtant n'avoir essuyé aucune attaque.

Il est temps de nous dire au revoir. Je doute qu'on se retrouve dans le même bateau. Le temps qu'ils payent quelques douanes et nous voilà à nos nouvelles vies.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://keikoku.forumpro.fr
azphal
Petit scarabée
Petit scarabée
avatar



Classe : Guerrier
Messages : 121
Date d'inscription : 11/07/2008
Age : 24
Localisation : cherche domicile/me contacter

MessageSujet: Re: La passe - arrivée a Keikoku.   Dim 4 Avr - 21:59


L'échec, prévisible, de la tentative d'Azphal fut rapidement oubliée devant le spectacle qui s'offrait a lui. Tous ses préparatifs lui faisaient bouillir le sang, lui qui n'avait connu que le calme martial du dojo.
"Des Ombres tu dis..." murmura le jeune homme, une lueur étrange dans les yeux.
Son esprit entrait en ébullition alors qu'il voyait se dessiner dans sa tête un plan complètement fou.
C'est maintenant ou jamais!
Il se tourna vivement vers sa camarade et lui dit précipitamment:
"faites comme si tout ce que je dis est vrai, c'est bien clair? On a plus rien a perdre de toute façon!"
"Arrêtez les! Ne nous laissez pas rentrer!" Hurla Azphal au premier gradé qu'il aperçu.
"Ils sont avec Eux!" hurla-t-il à plein poumons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.google.fr
Izumi
 Admin suprême
 Admin suprême
avatar



Classe : Pirate
Messages : 253
Date d'inscription : 08/12/2007

MessageSujet: Re: La passe - arrivée a Keikoku.   Lun 5 Avr - 12:33


[Suite du topic à Valdis]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://keikoku.forumpro.fr
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: La passe - arrivée a Keikoku.   


Revenir en haut Aller en bas
 

La passe - arrivée a Keikoku.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Keikoku :: Jeu :: Les Terres dangereuses :: Les Monts de l'Est-
Sauter vers: