AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 

Partagez | 
 

 La Maison des Roses

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
azphal
Petit scarabée
Petit scarabée
avatar



Classe : Guerrier
Messages : 121
Date d'inscription : 11/07/2008
Age : 24
Localisation : cherche domicile/me contacter

MessageSujet: Re: La Maison des Roses   Dim 20 Juin - 18:09


Lorsque tout se mit à trembler, Melba n'avait pas encore esquissé un semblant de réponse, et Azphal se retrouvait donc dans une situation assez inconfortable, ne sachant si il devait restez auprès d'elle et attendre ses ordres ou prendre l'initiative.
Une ombre gigantesque passa devant la fenêtre.
On est au premier étage, qu'est ce que... se demanda le jeune homme juste avant qu'une seconde secousse n'ébranle tout le bâtiment.
Si il s'agit de faire mes preuves, je crois que c'est le moment! décida-t-il sur un coup de tête.

"Madame, je vais m'occuper du problème" cria-t-il alors qu'il dévalait déjà les escaliers.

Des bibelots brisés jonchaient le couloir, le rendant dangereusement glissant : tous les sens en alerte, il bondissait au travers des débris, se servant parfois des murs comme appuis pour éviter les meubles renversés ou simplement prendre un virage un peu serré. En passant dans le salon rouge, il se saisit avec un certain dégout du tisonnier dont le bout fumant avait cessé de rougeoyer. Réprimant un haut le coeur, il affermit sa prise et l'abattit d'un coup sec sur un cousin, comme pour en vérifier l'efficacité.
Pour une fois tu va me filer un coup de main!
Il reprit sa course au travers de la maison et arriva finalement dans le hall, ou il tomba nez à nez avec l'homme de loi.
Mince, il n'a pas une tête de combattant... Et... Mais qu'est ce qui a pu arracher le toit?

"Vous, la, vous savez ce qu'il se passe? Pourquoi se fait on envahir par des blés géants? Et ou est passé le toit?" lança Azphal au procureur.

Il n'eut pas le temps d'attendre des explications : une excroissance végétale épaisse comme deux hommes fondit sur lui, et il s'en fallut de peu pour qu'elle le fauche. D'un coup d'estoque il enfonça le tisonnier encore brulant dans l'entremêlement de tige et l'y maintint, sentant le pseudopode s'agiter violemment. Le crépitement caractéristique du mauvais bois que l'on tente de faire bruler l'avertit que la bête n'allait prendre feu aussi facilement. Il agrippa fermement le tisonnier lorsque le membre blessé de la créature s'extirpa d'un coup de l'entrée : ainsi suspendu à deux mètres du sol, il comprit qu'il aurait peut être du attendre les instructions de Melba.
Un monstre de 40 pieds se tenait penché sur la maison, comme un prédateur dévorant les intestins d'une proie déjà couchée : un amas mi-organique mi-végétal, doté de nombreux membres tentaculaires, était en train de ravager le lupanar.
Oh mon dieux, mais qu'est ce que cette abomination fait en ville?
D'un regard, Azphal embrassa l'étendu du problème : les murailles avaient été défoncées et les gardes gisaient inconscients devant les débris du portail.
Cette saloperie doit bien avoir un point faible!
Se servant du tisonnier comme d'un piolet, il entreprit l'ascension du monstre.


Dernière édition par azphal le Dim 20 Juin - 21:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.google.fr
Melba
Admin
Admin




Classe : Neutre [marchande]
Messages : 52
Date d'inscription : 26/01/2010

MessageSujet: Re: La Maison des Roses   Dim 20 Juin - 19:37


[ NAAAAN je viens de perdre tout mon post T—T. Hum, désolée, coup de gueule contre l'ordi portable qui fait des siennes là alors que j'étais bien déterminée à te répondre èé ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fuyukinolys.deviantart.com
Godot
Petit scarabée
Petit scarabée
avatar



Classe : Procureur (Neutre)
Messages : 22
Date d'inscription : 10/12/2007

MessageSujet: Re: La Maison des Roses   Dim 20 Juin - 21:50


Pris de surprise par l'immonde créature qui se dévoila être le produit d'une sombre activité radioactive,
le procureur laissa tomber le linge du professeur percy,qui tappissait maintenant le sol


"Ptain j'aurai pas du forcer la dose sur l'irish coffee"

Puis, en découvrant les soldats qui "gisaient inconscients devant les débris du portail",une irrésistible envie de fuite lui tirraillait l'esprit.Mais pourquoi partir ?Pourquoi laisser Azphal tirer seul du combat l'or ainsi que l'xp qui jaillira du monstre pourfendu?Pourquoi le laisser faire,lui, le héros trancheur de blé, semi homme, semi moissoneuse batteuse, qui se pavannera d'ici peu dans les bras de la belle Melba?Non,Il fallait agir, Mais comment?Comment vaincre un champ de blé?
Et c'est ainsi que le plus ingénieux des procureur fut saisi par un éclair de génie.


"Merde est ce qu'il m'en reste encore?"

Il se rappella des extraordinaires aventures de son ami Pico et saisit dans sa poche une tablette de chocolat milka fondu.Réalisant que le pauvre Apzhal se dépatouillait ardemment avec un amas de blé, il n'hésita plus et lança sa puissante arme sur un tentacule



Et paf ça fait des chocapic!

"Et godot laissa sa joie s'exprimer pleinement et dans un ricanement fort de dynamisme, on pouvait distinguer:"

Prends ça sale blé de mes deux, et merci la télé poubelleTwisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
percy, prof de physique
Prof de physique
Prof de physique




Classe : artisan(chimiste)
Messages : 128
Date d'inscription : 12/12/2007
Age : 69
Localisation : dans la ville

MessageSujet: Re: La Maison des Roses   Lun 5 Juil - 9:13


d'un seul coup, tout se mit à trembler et à éclater autour de Percy, et le toit se déchira(enfin il suppose, il ne voit rien je vous rapelle), et une immense botte de blé lui attrapa le pied. ce genre de truc, ça ne prévient jamais quand ça arrive, et Percy, ça l'énerve un peu.
Le professeur se mit à brailler comme un porc qu'on égorge une fois tiré vers le haut, mais beaucoup seraient étonnés de savoir qu'il ne hurlait que pour se donner bonne contenance pendant qu'il réflechissait à une manière de s'en sortir. Eh oui, en tant que bon savant fou, Percy ne s'étonne plus de rien, et c'est surtout pas une plante mutante qui va lui faire peur (c'est son rayon).


-Apparament, ce qui m'a attrapé est végétal...ah mon mocassin! Dommage il était confortable. Donc, je pourrais isoler les mutations avec du suc de sephylène... mais j'en ai pas sur moi. Peut-être que si je lui donnais une bonne tatane ça le calmerait? Mais les plantes mutantes ne craignent pas la douleur... eh bien voilà, la solution! Envoyer mes patates mutantes sur l'ennemi!....ah mais mince je suis en slip, c'est vrai que j'ai pas grand chose...

Rappelons au lecteur que cette réflexion a duré à peut-près le temps qu'il lui faut pour être élevé à 15 mètres de haut, et qu'en exterieur elle se traduisait par un AAAAAAAAAAAH!!! musclé.
Apparament les idées du monstre sont assez bornées, car une fois trainé à 15 mètres de haut, il ne sut pas faire autre chose que de secouer notre pauvre futur retraité (enfin il va bosser 2 ans de plus, mais ne lui dites pas on aimerait bien qu'il prenne sa retraite avant dans le monde scientifique) comme un poirier. Il dut rattraper ses lunettes pour ne pas qu'elles tombent , ce qui lui donna une idée.


-hahaha je suis génial!

Percy empoigna ses lunettes et se mit à concentrer la lumière du soleil sur la tige qui le tenait. Un scout aurait pu faire pareil, mais un scout n'a pas les lunettes de Percy, alors forcément c'est plus efficace.
Notons aussi que Percy se fit frapper dans le bas du dos par une barre de chocolat, ce qui nuit gravement à la crédibilité de sa continence et l'irrite fort.


[Percy a toujours la même solution a ses problèmes décidément, mais sans patates il est un peu inutile Very Happy]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://percy1993.skyblog.com
Izumi
 Admin suprême
 Admin suprême
avatar



Classe : Pirate
Messages : 253
Date d'inscription : 08/12/2007

MessageSujet: Re: La Maison des Roses   Mar 20 Juil - 1:08


♣ MJ, important ♣

[HJ: Melba étant absente pendant un long moment je reprends la suite des opérations Wink]

Le champ de blé observait tous ces petits humains s'agiter comme des fourmis auxquelles on aurait enlevé leur reine. Ils couraient dans toutes les directions dans le plus chaotique non sens. Pour Gérard -bah oui les champs eux aussi reçoivent un prénom lorsqu'ils sont jeunes pousses-, là c'était vraiment le comble de l'ironie; tous ces vils individus, qui dévoraient à chaque petit dej' les siens noyés dans une immonde mélasse de lait et de miel, s'affolaient devant des grains de céréales ayant quelque peu muté.

Mais le plus insupportable avec les humains, c'était cette présomption qui leur faisait croire qu'ils étaient les seuls êtres intelligents sur Terre. Non mais, que croyait ce petit gros là? Qu'il se ferait avoir à chaque fois par une paire de lunettes fissurée? Encore un qui ne se doutait pas qu'un champ, tout comme un génie du mal, pouvait préparer minutieusement son attaque et ainsi parer les coups de ses adversaires arrogants.
C'est donc avec étonnement que Percy contempla ses efforts se combler d'échecs. Cette technique qui avait plus tôt réduit en cendre une de ces tiges les laissait à présent intactes.

Cependant, face à l'incompréhension, nous avons, vous et moi lecteurs, le retour en arrière dont ne peuvent profiter nos chers héros Wink. Il nous faut donc remonter d'une heure ou deux alors que Gérard rend discrètement visite à un fermier de Valdis. Néanmoins, il n'était pas là pour ressasser les vieux souvenirs du temps où il était encore exploité à coup d'insecticides et de tracteurs. Non, il était bien déterminé à se doter d'une arme décisive dans son combat contre les humains. C'est donc à l'aide de ses yeux globuleux que le champ fouilla de fond en comble la fermette.


*Mais où est ce qu'il les mettait déjà le vieux?
Ah, les voilà...*


"Les" ne désignaient pas moins que les seuls produits chimiques ayant jamais su ravir Gérard, à savoir des produits travaillant pour la nature et non contre. C'est alors que le champ fut enfin prêts à prendre sa revanche, enduit d'ignifugeants.

Au retour de ce flash back, le champ retrouva l'étrange type de tout à l'heure l'attaquant avec une barre de chocolat.


*Je savais que les hommes étaient stupides mais à ce point là... Shocked*

Le chocolat cogna Percy avant de rencontrer la tige qui avait kidnappé le scientifique.
Bizarrement, le seul à avoir réussi quelque chose contre le monstre se révéla être le gars abruti au café. En effet, et à la surprise de tous, la rencontre de ces éléments créa un quart de chocapic (car ne l'oublions pas "c'est fort en chocolat"). Néanmoins l'effet ne fut pas tout à fait celui escompté car avec une miette de chocapic c'était seulement 3cm de la tige qui furent consommés.

Le brin de blé alors tronqué, il laissa choir le binoclard de ses 10m de haut. Et croyez moi ce n'était pas du tout pour le plaisir du champ de blé qui aurait préféré le torturer un peu avant Rolling Eyes. Toutefois, la providence se mis pour la première fois de la journée -il était temps!- du côté de Percy, installa, pour amortir sa chute, quelques poutres sur son chemin, et pour le réceptionner, un matelas assez inhabituel...
En effet lorsque le scientifique tâta sur ce quoi il avait atterrit, il le trouva plutôt... bien en chair... Chose des plus normales puisqu'il ne s'agissait pas moins que de Melba.

A croire que les hommes ne pouvaient pas rester tranquille une minute! A peine avait il eu le temps d'en choper un qu'il s'étale aussi tôt comme une crêpe. De l'autre côté un pseudo aventurier tentait de grimper sur l'une de ses tiges à l'aide d'une sorte de bâton grotesque Rolling Eyes ([HJ: J'avais précisé qu'on ne voyait que les blés et non le monstre, tu peux donc difficilement, azphal, monter dessus avec un tisonnier]). Et pour couronner le tout, il allait devoir chercher le ptit gros à tâtons parmi toute cette pagaille- ses yeux étant à l'abri dans sa gueule-.
Il attrapa donc le premier truc charnu qui lui tomba sous le céréale et, pressé d'assouvir sa vengeance, il s'enfonça dans les profondeurs de Valdis.
Ce que Gérard n'avait pas vu, c'est qu'il avait embarqué non pas son adversaire d'origine, mais la maîtresse des roses.

[HJ: Vous l'aurez bien compris vous devez retrouvez Melba (bah oui, comme elle est plus là je devais bien en faire quelque chose...)! Pour éviter un millier de posts de 5 lignes, contactez moi par MP pour vos actions et pour en connaître les résultats. Vous les réunirez ensuite dans un bon post bien rempli. Bonne chance à vous Wink]


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://keikoku.forumpro.fr
Le professeur Phoebus
Petit scarabée
Petit scarabée
avatar



Classe : vide
Messages : 9
Date d'inscription : 10/07/2010

MessageSujet: Re: La Maison des Roses   Mar 20 Juil - 20:44


Une vive lumière, puis de la fumée. C'est la première image que les valdéens eurent du professeur Phoebus. Celui-ci , se délectant savoureusement des âpres senteurs du tabac, observait malicieusement les décors chaotiques servis sur plateau de sang par notre bonne amie la plante.

"Pour une fois, j'ai envie de dire merci à la nature et aux ecolos "

Il cherchait son chemin dans ce maelstrom de décombres et de corps, butant par moments sur des morceaux de céréales chocolaté bien connue du grand public, par d'autres sur la chair en décomposition de gardes guidés par le courage jusqu'au tombeau.

"je crois que je vais acheter une entreprise de pompes funèbres, vraiment de quoi faire fortune ici"

Selon les informations qu'il su se fournir, l'accident eu lieu vers les environs de 14 heures.La bête prit fuite seulement 10 minutes après son apparition laissant dans sa trainée des dégats considérables aussi bien sur le plan humain que matériel. Les secouristes fourmillaient aux environs, scrutant le moindre signe de vie parmis ces montagnes de cadavres. Mais malheureusement pour eux, bien loin de ne fournir assez d'effort à la tâche, les survivant se représentait sur les doigts de la mains et le soleil dans un dernier souffle, illuminait l'horizon d'un rouge emblématique. L'espoir, en restait-il ? Même les âmes charitable avaient peine à croire. Mais le professeur continua de tracer sa route, sa determination culminant les flots de désolance que laissait ce triste paysage. L'homme qu'il cherchait était là et il le savait. Son pas ,inlassable et rigoureux, tenait l'allure.... jusqu'à ce que son associé ne l'interpelle :

Patron,venez voir, j'ai trouvé quelque chose !

En effet la surprise fut grande, le dénommé Azphal croupissait sous les restants d'une cheminée , en attente d'une main salvatrice seule secours à ce poids trop important qui le recouvrait.
Avec l'aide du professeur, celui-ci se délogeat rapidement de ce piège mortelle. Un drôle de bonhomme aux lunettes rondes en réchappat également.
Sans plus attendre, le professeur se présenta à l'aventurier et lui fit savoir qu'il désirait l'aider dans sa quête prochaine qui consistera à liberer la belle (euh...) Melba des griffes acharnés du monstre végétal.

Pourquoi iriez vous la sauver? C'est simple j'ai cru comprendre que par le passé vous aviez fait voeu de servitude à la dame aux roses. Il va de soi que votre être tout entier tient désormais de sa libération.
Allons mon ami, vous n'allez pas refuser l'aide d'un honnête voyageur cherchant seulement l'aventure dans ces contrés sauvages, encore acculés de toute civilization ? Moi et mon associés vous serons d'une aide fort profitable, vous ne pouvez refusez.Qu'en dites vous?


Dernière édition par Le professeur Phoebus le Jeu 19 Juil - 20:56, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
azphal
Petit scarabée
Petit scarabée
avatar



Classe : Guerrier
Messages : 121
Date d'inscription : 11/07/2008
Age : 24
Localisation : cherche domicile/me contacter

MessageSujet: Re: La Maison des Roses   Jeu 22 Juil - 16:46


Saisissant fermement la main du professeur, Azphal se dégagea d'un coup sec des gravats qui le recouvraient. Il le regarda un moment, puis pris une longue inspiration :

"Merci du coup de main l'ami! Mais je ne vous connais pas, et mes aventures jusqu'ici ne me pousse pas à croire en la bonté des autochtones, donc si je fais équipe avec vous, souffrez que je porte l'épée."

Le jeune homme, encore un peu engourdit par la chute, zigzaguait entre les décombres en direction des gardes. Il dépouilla lestement l'un deux de son épée courte et la fit un instant miroiter à la lueur d'un braseros renversé.

"Pas mal... pour un coupe chou!" ronchonna-t-il en la passant à sa ceinture.

Enfin il découpa un morceau de drap dans un tas de chiffon qui débordaient d'une corbeille à tissu renversée, et ajusta ainsi son habit, cachant la marque de son esclavage. Il revint vers le professeur et se planta devant lui.

"Alors, sus au monstre?"


Dernière édition par azphal le Ven 23 Juil - 12:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.google.fr
Le professeur Phoebus
Petit scarabée
Petit scarabée
avatar



Classe : vide
Messages : 9
Date d'inscription : 10/07/2010

MessageSujet: Re: La Maison des Roses   Jeu 22 Juil - 22:13


Mon ami, mes mots à eux seuls ne sauraient soustrairent aux votres la tenue d'un réel engagement.Tout a été dit, désormais, nous faisons équipe vous et moi
ahem...

(avec gêne) Enfin, vous, moi et mon associé.

Le professeur cherche dans sa veste un mouchoir de soie. Se détournant de son nouveau collaborateur, il s'essuie longuement les mains, tirant sur la pérseverance pour arracher à ses membres délicats, une couche de crasse dont il ne saurait préciser l'origine.

De même, je concède à votre proposition. Votre main est rigide, et vos doigts, bien que fort grossiers, épousent parfaitement la garde d'une épée. La lame me serait vaine, mais son éclat sidère en votre possésion. Mais ne craigniez aucunement de moi une quelconque passivité, mon rôle vous sera utile et bien plaisant.

Sur ceux, je propose que nous nous rendions sans plus attendre sur les terres sombres. J'ai cru comprendre que la bête sommeilait dans son antre avant que quelqu'un n'attise inutilement sa colère.

Le professeur Phoebus, finnissant un recoin de son ongle, rangea son mouchoir dans sa cache dédiée et ,se tournant vers ses alliés:

Mes amis, sus au monstre!


Dernière édition par Le professeur Phoebus le Ven 30 Juil - 23:04, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
azphal
Petit scarabée
Petit scarabée
avatar



Classe : Guerrier
Messages : 121
Date d'inscription : 11/07/2008
Age : 24
Localisation : cherche domicile/me contacter

MessageSujet: Re: La Maison des Roses   Dim 25 Juil - 18:48


[suite dans les terres sombres, dois-je créer un topique ou est-ce aux administrateurs d'en choisir l'emplacement?]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.google.fr
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: La Maison des Roses   


Revenir en haut Aller en bas
 

La Maison des Roses

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Keikoku :: Jeu :: Valdis :: Les Vieux Quartiers-
Sauter vers: